Archives du blog

Dell propose SUSE Linux Enterprise Server en OEM

Dell et SUSE annonce que la division OEM Solutions de Dell va proposer, dans le monde entier, des systèmes intégrés personnalisables reposant sur SUSE Linux Enterprise, avec services et support.

Gartner a réalisé un sondage auprès de 547 décideurs IT (hors fournisseurs de services et de solutions technologiques) dans 11 pays, au second semestre 2010. Plus de la moitié des sondés ont adopté des solutions logicielles Open Source dans le cadre de leur stratégie IT. Un tiers d’entre elles évoquent des gains de flexibilité, une plus grande innovation, des délais de développement raccourcis et des processus d’approvisionnement accélérés. La réduction des coûts totaux de possession s’est avérée être un élément déterminant.*

Dell utilisera SUSE Studio, un outil de personnalisation et de provisioning d’images, pour construire et déployer des piles applicatives basées sur SUSE Linux Enterprise Server, sur les solutions embarquées et personnalisées de Dell OEM Solutions.

LinuxLive USB Creator 2.8.9

LinuxLive USB Creator est un outil très puissant qui va peut-être vous aider a enfin franchir le pas vers le monde de Linux.

Description : 

LinuxLive USB Creator est un petit logiciel très simple d’emploi qui vous permettra de tester quasiment toutes les distribution Linux directement sous Windows sans l’installer, ou simplement de l’installer à partir d’une clé USB au lieu d’un CD.

Il vous sera possible d’importer votre distribution Linux à partir d’un CD / DVD ou d’une image disque au format Iso, Img, Zip. Mais, vous pourrez aussi télécharger automatiquement la dernière version des nombreuses distributions proposées directement depuis l’application.

Quelques fonctionnalités
– Des centaines de distributions Linux prises en charge (Ubuntu, Fedora, Debian, OpenSUSE, Mint, Slax, CentOS, ArchLinux, Gentoo, PCLinuxOS, Sabayon, BackTrack, Puppy Linux, …).
– Aucun redémarrage nécessaire (la fonction intégrée de virtualisation vous permet de faire tourner Linux directement dans Windows sans aucune modification nécessaire).
– Disponible en plusieurs langues.
– Permet la persistance de vos données.
– Vérification automatique de l’intégrité du système.
– Mises à jour automatiques quand de nouvelles distributions Linux sont disponibles.

LIBRECAD 1.0.0 2D CAD software

LibreCAD, un outil de dessin 2D CAD a atteint la version 1.0 plus d’un an de travail. LibreCAD, précédemmentconnu sous le nom CADuntu, fonctionne nativement sur ​​Mac OSX, Windows et Linux et est basé sur l’édition communautaire de QCad.

Parmi les changements entre QCad Community Edition et LibreCAD sont les suivants:

  • mise à jour Qt4 interface utilisateur basée sur (DACQCommunity Edition utilise Qt3),
  • le plug-in du système,
  • la sauvegarde automatique et une meilleure lecture des fichiers DXF.

En outre, DACQ Community Edition est officiellement disponible que pour Linux (et QCad, lui est multi-plateforme, mais ce n’est pas gratuit), tandis queLibreCAD est multi-plateforme.

Avec cette version, LibreCAD est enfin considéré comme stable, mais il reste encore beaucoup de travail, donc ne vous attendez pas à comparer avec les applications professionnelles comme AutoCAD. Plus loin encore, LibreCAD ne vient pas avec la documentation – il comprenait initialement la documentation DACQ, mais il a dû être supprimée car elle n’a pas été publié sous licence GPL.

En outre, l’application ne prend pas encore en charge .dwg . Il y avait quelques travaux à ce sujet, mais ils n’ont pas été appliquées en raison de certains problèmes de licence avec LibreDWG.

Mais le développement ne s’arrête pas là. La branche LibreCAD v2 est déjà en cours (PPA à la fin de l’article) et il inclut de nombreuses nouvelles fonctionnalités telles que:

  • nouveau système de claquer
  • grilles isométriques
  • trisection d’un angle
  • dessiner des cercles et des ellipses inscrits
  • élaboration commune tangentes pour deux ellipses
  • mieux supporter des polices internationales, y compris CJK
  •  de soutien Offset expérimental
  • une meilleure performance

Installer LibreCAD

LibreCAD est disponible dans les dépôts Ubuntuofficiels: beta 5 pour Ubuntu 11.04 et RC 1 pour Ubuntu 11.10 Oneiric Ocelot et inclus par défaut dans Edubuntu commençant par 11.04. Cependant, si vous souhaitez installer la dernièreversion 1.0.0 sous Ubuntu Oneiric Ocelot, vous pouvez utiliser le LibreCAD stables PPA:

sudo add-apt-repository 
ppa:librecad-dev/librecad-stable 
sudo apt-get update sudo apt-get install librecad

LibreCAD 1.0.0 est déjà disponible dans les dépots de Ubuntu 12.04 Precise Pangolin.

Si vous souhaitez essayer le dernier LibreCAD2.0 alpha sous Ubuntu, vous pouvez utiliser le LibreCAD bulds APP.

Pour les autres distributions Linux, Windows et Mac OSX, voir la page d’accueil LibreCAD.

FCM#56 est sortie

L’édition 56 du magazine Full Circle Magazine est sortie.

Dans ce numéro on trouve :
* Command & Conquer.
* How-To: Rendre 11.10 en apparence « Classic », LibreOffice – Partie 10, stratégie de sauvegarde – Partie 4, Clé USB persistantes , et se connecter à IRC.
* Linux Lab – Xbox Media Center.
* Examen – Puppy Linux.
* I Think – Voulez-vous assister à une réunion mensuelle de la FCM sur IRC?
* Closing Windows – Déplacement, copie et suppression de fichiers
Plus: Jeux Ubuntu, Mon Bureau, Mon opinion, Mon histoire, et bien plus encore!

Nouvelle version de Bodhi Linux 1.3.0

Voici une nouvelle version de la distribution Bodhi Linux, une distribution basée sur Ubuntu mais utilisant le gestionnaire de bureau Enlightenment 17.  Pas de grosse nouveauté, mais plutôt un nombre conséquents d’améliorations mineures dont une nouvelle barre des taches iTask.

Parmi les autres bonnes nouvelles des versions pour le Nokia n900 et la tablette HP TocuhPad sont en cours de préparation. Par contre ce n’est plus Ubuntu qui sert de base mais la Debian Wheezy.

Source : jeffhoogland.blogspot.com

La colorimétrie sous Linux, et voilà un pas en avant :-)

Le calibrage d’un écran sous Linux n’est pas toujours tâche aisée. Quelques outils existaient mais jusque là, il s’agissait toujours d’outils obtenus par ingénierie inverse, les ténors du domaine ne travaillant qu’avec les systèmes d’exploitation propriétaires.

La donne est en train de changer avec un colorimètre petit, beau, pas cher et surtout, exclusivement sous Linux. La bonne nouvelle est qu’une grande partie du logiciel est fournie sous licence GPLv2 mais pas que. Les schémas électroniques sont aussi disponibles sous GPL.

Comme en plus, on propose de l’avoir en tant que beta-testeurs moyennant une remise de 20 %, ce petit objet a de fortes chances d’avoir du succès. Alors, que demande le peuple ?

FCM#55 est sortie

L’édition 55 du magazine Full Circle Magazine est sortie.
Dans ce numéro on trouve :
* Command & Conquer.
* How-To: programmer en Python – Partie 29, LibreOffice – Paritie 9, stratégie de sauvegarde – Partie 3, Les Bases d’Audacity, et Quick Home Server.
* Linux Lab – VOIP à domicile.
* Examen – BackTrack vs BackBox.
* I Think – Vous mettez à jour votre installation courante ou vous faites une installation à chaud ?
* Closing Windows – Panneau de contrôle et Gestionnaire de périphériques
Plus: Ubuntu Women, Jeux Ubuntu, Mon Bureau, Mon Histoire, et bien plus encore!

Affichage de messages sur le bureau GNOME

Nous connaissons tous sans doute les petits messages qui s’affichent sur le bureau GNOME. Ces messages sont créés pour nous signaler la connexion réseau, une tache planifiée, un message sur le blog…
Dans ce tutoriel, je vais essayer de manipuler système de notification et d’en faire autant à notre choix via le système intégré dans GNOME bien-sur.
J’utiliserais donc la commande « notify-send » qui est installée avec le paquet « libnotify-bin » sur Ubuntu.
Première manipulation :

  1. Ouvrir un terminal
  2. Taper :

$ notify-send ‘Je teste un 1er message’

On pourra par la suite améliorer un peu le formatage de notre message, en le divisant, notify-send à un formatage spécifique défini :

  1. Ouvrir un terminal
  2. Taper :

$ notify-send ‘Je reteste’ ‘Whitetiger blog tutoriel’

Là le 1er morceau de texte qui est « je reteste », sera concidéré comme titre de l’alerte, le second morceau sera considéré comme un complément d’explication ou texte complémentaire.
Si encore vous voulez avoir un message plus conviviale, plus de graphique peut être ajouter. Il est possible de spécifier une icône permettant d’agrémenter la notification :
  1. Ouvrir un terminal
  2. Taper :

$ notify-send -i /usr/share/icons/gnome/48×48/emblems/emblem-new.png \’Je reteste’ ‘Whitetiger blog tutoriel’

J’ai utilisé ici une icône au format PNG directement qui se trouve dans /usr/share/icons/gnome. Il existe bien sur un grand nombre d’icônes à choisir selon le type et le contexte de votre message. Vous pouvez aussi personnaliser d’avantage et utiliser vos propres icônes dont vous devez préciser le chemin après le -i.

Je commence à apprécier, entrons encore dans plus de trucs 😉 et je vous laisserais après guidé par votre curiosité pour en savoir plus.
Alors, le texte de la notification peut être vu comme quelque chose de variable. Donc on pourra par conséquent ajouter une commande spécifiée entre apostrophes inverses au lieu du texte.

  1. Ouvrir un terminal
  2. Taper :

$ notify-send « Aujourd’hui c’est : » « `date` »

Je vous laisse alors plonger dans cette fonction, commencez par ajouter une icône d’une montre si vous voulez à l’exemple précédent 😉

LibreOffice : bientôt une version en ligne et des applications pour smartphones

La suite bureautique LibreOffice, issue du projet OpenOffice.org et mise en place par l’organisme The Document Foundation, planche sur une version hébergée de ses outils ainsi que des déclinaisons mobiles.

Lors qu’Oracle racheta Sun pour 7,4 milliards en avril 2009, l’équipe d’OpenOffice.org, alors gérée par Sun, s’est heurtée à plusieurs difficultés et décida en septembre 2010 de former une nouvelle organisation indépendante baptisée The Document Foundation reprenant les bases d’OpenOffice.org. Au fil du temps, la suite bureautique, qui souhaite proposer une alternative à la solution propriétaire Microsoft Office, a évolué et graduellement remplacé l’ancienne version.

Il y à presque trois semaines, la fondation a publié les fruits d’une conférence sur les travaux futurs qui seront réalisés. Les développeurs planchent tout d’abord sur une version hébergée de LibreOffice, laquelle s’appuie sur le framework GTK+ et sur les technologies du HTML5. LibreOffice devrait alors se mettre à l’ère d’Internet et, à terme, tentera donc de proposer une solution similaire à Google Documents. A première vue le service semble relativement bien fourni en fonctionnalités. Ces travaux sont pris en charge par Michael Meeks de l’équipe de SUSE. Voici ci-dessous une vidéo de présentation.

Tor Lillqvist, également chez SUSE et connu pour avoir concocté une version de GIMP sur Windows, devrait pour sa part commencer à développer une édition mobile de LibreOffice pour iOS et Android. Les premiers travaux cibleront davantage les tablettes et les prochaines réflexions s’arrêteront sur l’interface utilisateur.

L’équipe de LibreOffice annonce également que différentes branches du gouvernement français ont permis de migrer au total 500 000 ordinateurs depuis OpenOffice.org vers LibreOffice. Ces machines fonctionnent pour la plupart sur Windows et cette initiative aurait permis d’augmenter de 5% la part de marché globale de LibreOffice sur le système de Microsoft. Par ailleurs, 800 000 clés USB contenant LibreOffice ainsi que d’autres logiciels libres auraient été distribuées aux étudiants parisiens et la région Ile-de-France est désormais membre du comité consultatif de The Document Foundation.

Repris de l’article publiée par Guillaume Belfiore

FCM#54 est sortie

L’édition 54 du magazine Full Circle Magazine est sortie.
Dans ce numéro on trouve :
* Command & Conquer.
* How-To: programmer en Python – Partie 28, FreeMind, stratégie de sauvegarde – Partie 2, apt-cache NG, etUbuntu pour Business & Education – Partie 3.
* Linux Lab – CCTV zoneminder – Partie 3.
* Examen – Synergie.
* I Think – Quel est l’âge de l’utilisateur moyen de Linux à votre avis ?
NOUVEAU DISPOSITIF! Fermeture de Windows – Poste de travail et disque C: \
Plus: Mon bureau, mon histoire, et bien plus encore!