Archives du blog

Installation de Gnome Documents sur Ubuntu 11.10

GNOME Documents est une des nouvelles applications apportée par la mise à jour 3.2 de GNOME 3.2 permettant d’accéder à vos documents stockés sur le service en ligne de Google, j’ai nommé Google Docs.

Pour le moment Gnome Documents ne permet que la recherche et l’ouverture des document stockés soit sur Google Docs et soit en local. A l’avenir de nouvelles fonctionnalités intéressantes comme le téléchargement de fichiers Google Docs, une fonction de prévisualisation, le partage ou l’impression vont faire leur apparition.

Cette application ne fonctionnera que dans l’environnement Gnome Shell qui est enfin disponible sur Ubuntu11.10.

Normalement GNOME Documents ne fera pas partie de la prochaine version d’Ubuntu11.10 Oneiric Ocelot, mais le site WebUpd8 nous le propose via sont dépôt PPA.
sudo add-apt-repository ppa:webupd8team/gnome3
sudo apt-get update
sudo apt-get install gnome-documents

Une fois installé, il faudra ajouter votre compte Google aux comptes de l’application GNOME Online Accounts.

Pour ajouter vos documents locaux dans cette application il faudra au préalable les indexer via le menu Activities « Search and Indexing » qui lance l’interface graphique de Tracker. Ajouter vos répertoires puis dans un terminal et  lancez la commande suivante :

tracker-control -s

Ne vous inquiétez pas si vous voyez beaucoup d’erreurs, laissez simplement Tracker terminer l’indexation de vos fichiers. Cette commande n’est à lancer qu’une seule fois car elle automatiquement ajoutée aux applications lancées lors du démarrage de Gnome Shell.

LibreOffice : bientôt une version en ligne et des applications pour smartphones

La suite bureautique LibreOffice, issue du projet OpenOffice.org et mise en place par l’organisme The Document Foundation, planche sur une version hébergée de ses outils ainsi que des déclinaisons mobiles.

Lors qu’Oracle racheta Sun pour 7,4 milliards en avril 2009, l’équipe d’OpenOffice.org, alors gérée par Sun, s’est heurtée à plusieurs difficultés et décida en septembre 2010 de former une nouvelle organisation indépendante baptisée The Document Foundation reprenant les bases d’OpenOffice.org. Au fil du temps, la suite bureautique, qui souhaite proposer une alternative à la solution propriétaire Microsoft Office, a évolué et graduellement remplacé l’ancienne version.

Il y à presque trois semaines, la fondation a publié les fruits d’une conférence sur les travaux futurs qui seront réalisés. Les développeurs planchent tout d’abord sur une version hébergée de LibreOffice, laquelle s’appuie sur le framework GTK+ et sur les technologies du HTML5. LibreOffice devrait alors se mettre à l’ère d’Internet et, à terme, tentera donc de proposer une solution similaire à Google Documents. A première vue le service semble relativement bien fourni en fonctionnalités. Ces travaux sont pris en charge par Michael Meeks de l’équipe de SUSE. Voici ci-dessous une vidéo de présentation.

Tor Lillqvist, également chez SUSE et connu pour avoir concocté une version de GIMP sur Windows, devrait pour sa part commencer à développer une édition mobile de LibreOffice pour iOS et Android. Les premiers travaux cibleront davantage les tablettes et les prochaines réflexions s’arrêteront sur l’interface utilisateur.

L’équipe de LibreOffice annonce également que différentes branches du gouvernement français ont permis de migrer au total 500 000 ordinateurs depuis OpenOffice.org vers LibreOffice. Ces machines fonctionnent pour la plupart sur Windows et cette initiative aurait permis d’augmenter de 5% la part de marché globale de LibreOffice sur le système de Microsoft. Par ailleurs, 800 000 clés USB contenant LibreOffice ainsi que d’autres logiciels libres auraient été distribuées aux étudiants parisiens et la région Ile-de-France est désormais membre du comité consultatif de The Document Foundation.

Repris de l’article publiée par Guillaume Belfiore